paris champagne tour

     Transport en minibus. Départ et retour à votre hôtel à Paris. Prise en charge totale et paiement le jour du voyage
 

Le vignoble champenois est unique 

 

En Champagne, le mot terroir prend tout son sens, le champagne est avant tout un produit de la terre, intimement lié au climat, au cépage, au sous sol, à l’exposition et au savoir faire de l’homme.

C’est pourquoi, il n’y a de champagne qu’en Champagne.

Le vignoble champenois s’étend sur 34 000 hectares, réparti sur 3 régions, la Montagne de Reims, la Cote des Blancs et la Vallée de la Marne. La vigne y subit une double influence océanique et continentale et elle arrête  ici sa marche forcée vers le nord. Cette situation géographique extrême est à la fois sa force et son talon d’Achille, c’est elle qui est à l’origine de la finesse remarquable des vins de champagne, due à une maturation lente sous ces latitudes. Elle est aussi responsable des gelées d’hivers ou de printemps destructrices.

Le sous sol, principalement constitué de craie caractérise, le vignoble champenois. La craie maintient un parfait équilibre hydrique en absorbant de l’eau en période de pluie et en la restituant en période de sécheresse. Dans ce sous sol crayeux très pauvre, les racines de la vigne doivent aller au plus profond de la terre pour chercher les indispensables oligo éléments, matières premières de tout vin de qualité. Ce sous sol crayeux permet aussi aux vignerons de creuser les caves où la fraîcheur naturelle autour de 10°C et l’humidité constituent des conditions parfaites pour la prise de mousse et la conservation du champagne.

 

Seuls trois cépages y sont autorisés : pinot noir, pinot meunier, chardonnay. Une longue tradition de vignerons depuis l’époque des Romains a sélectionné ces trois cépages, qui au fil du temps ont su développer une parfaite osmose avec le terroir. L’encépagement ne doit rien au hasard. Chaque cépage a son registre, sa personnalité, mais au-delà des traits dominants, ces 3 cépages offrent une palette, infiniment variée de nuances dont le chef de cave saurait tirer la quintessence au moment d’élaborer ses cuvées.

 

Enfin, le savoir faire de l’homme est primordial, tant dans la vigne que dans l’élaboration du champagne. Les travaux de vigne commencent dans le climat rigoureux par  la taille et le liage en hiver, puis finissent par les vendanges au début de l’automne. Entre temps, le vigneron veille à chaque étape du cycle végétale de la vigne, l’épandage des engrais, les traitements contre les maladies, l’ébourgeonnage, le palissage, le rognage...

Les vendanges, entièrement manuelles en Champagne, marquent le début de l’élaboration du champagne qui va durer au moins 15 mois. Depuis l’époque de Dom Pérignon au 17ème siècle, les champenois ont perfectionné chaque étape de l’élaboration du champagne : pressurage, première fermentation, assemblage, tirage, prise de mousse, remuage, dégorgement, dosage et habillage.

 

Ainsi, Le champagne est le fruit de l’union de la terre et du ciel, il est aussi patience humaine. Comme la musique, le champagne conduit à une plénitude de l’instant. Une flûte de champagne, c’est la fête, une certaine extravagance et un extrême raffinement pour tous nos sens.